Le conseil municipal s’est réuni à la mi-avril pour adopter son budget 2018.

Le budget primitif de l’assainissement est voté autour d’un équilibre à 203 046,93 €. Le maire indique que les travaux d’étude du diagnostic du réseau vont durer jusqu’à l’automne.

Concernant le budget principal, il est proposé de ne pas augmenter la fiscalité, pour la deuxième année d’affilée. Les recettes fiscales attendues s’élèvent à 231 736 €. Les subventions aux associations sont votées à hauteur de 7920 €.

Le maire et ses adjoints ont présenté le détail les dépenses nouvelles prévues (hors projet de passerelle) soit 168 889,04. Le montant prévu des investissements est légèrement supérieur aux deux années passées (+ 40%) malgré l’engagement du plan de financement de la passerelle. Le réaménagement de la cantine, effectué début 2018, est reporté sur ce budget bien que voté l’an passé (65 000 financé à 70% par une subvention de l’Etat). Les projets à engager concernent : l’achat d’un véhicule de service, des aménagements de locaux divers (sols de classe, salle polyvalente, entrée accueil de loisirs), l’isolation plafond du groupe scolaire, …etc. L’investissement principal sera bien entendu consacré à la passerelle piétonne enjambant le RN 145. Il est proposé de réactualiser son plan de financement (coût TTC : 540 000 €) en fonction des éléments intervenus depuis quelques semaines : notification de subvention via la DETR  à 225 000 € ; finalisation de la demande de FEDER à hauteur de 115 000 € et proposition d’un emprunt de 150 000 € encore en cours de négociation. L’autofinancement propre de la commune serait donc de 50 000 €.

Les dépenses de fonctionnement s’élèvent en tout à 664 237 € dont près de la moitié en dépenses de personnel (340 600 €). Les charges de gestion les plus courantes sont stables. Il faut noter qu’une partie de l’entretien du bourg sera désormais confié à l’ESAT du Masgerot (APAJH) pour un peu plus de 10 000 €. Au niveau des recettes, les dotations de la commune, ainsi que la fiscalité transférée ou reversée, ont tendance à légèrement s’accroître pour 2018 (+ 7%) notamment la Dotation de solidarité rurale (+ 12 000 €).

Le conseil municipal adopte à l’unanimité un budget primitif qui s’équilibre tant en recettes qu’en dépenses à 1 842 835,38 € : crédits de fonctionnement à hauteur de 999 798,90 €, d’investissement à hauteur de 843 036,48 €.

A noter enfin qu’un poste d’adjoint technique ne sera plus pourvu à compter du 1er Juillet 2018 : il s’agit d’une mise en disponibilité sur 6 mois, renouvelable. Il appartient à la municipalité de chercher un agent pour le remplacer dans les prochaines semaines.

Retrouvez l’intégralité du compte rendu.

Share